Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Liens

Bienvenue

Méli-Mélo

Découverte

http://www.freedigiscrap.com/images/pub_digiscrap.jpg

31 décembre 2007 1 31 /12 /décembre /2007 23:59


Que cette nouvelle année
 vous soit favorable
dans tous les domaines
et qu'elle nous apporte le plaisir
de nous retrouver souvent
sur nos blogs.
Avec mes plus amicales pensées
 tous et à toutes
Repost 0
Published by surfingmoune - dans amicalement
commenter cet article
25 décembre 2007 2 25 /12 /décembre /2007 11:54



A tous et à toutes
avec mes plus amicales pensées
Repost 0
Published by surfingmoune - dans amicalement
commenter cet article
22 décembre 2007 6 22 /12 /décembre /2007 19:17




Lorsqu'il y a un an, mon fils
 m'a proposé d'ouvrir un blog
 je n'en voyais nullement l'utilité.
Qu'allais-je bien pouvoir mettre sur un blog?
Et puis peu à peu je me suis prise au jeu
Et j'avoue que maintenant grâce à vous tous les amis,
 j'y ai pris goût. J'aurai beaucoup de mal
à me passer de vos petits coucous
et gentils commentaires encourageants
et à mes petites visites sur vos blogs.
J'en ai encore beaucoup à visiter
et peu, à peu j'élargis mon cercle d'amis lointains .
Lointains par la distance, peut-être
mais si proche par l'amitié.
Un grand, grand, merci à vous tous et toutes
pour le plaisir que vous me donnez



Repost 0
Published by surfingmoune - dans amicalement
commenter cet article
21 décembre 2007 5 21 /12 /décembre /2007 22:53


On peut aussi bâtir quelque chose de beau
avec les pierres qui entravent le chemin.

                                                               (Johann Wolfgang von Goethe)




Repost 0
Published by surfingmoune - dans amicalement
commenter cet article
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 23:38



NEIGE

Neige où es-tu?
Neige de mes Noëls d'antan,
As-tu disparu
De mon village, avec le temps?
 Sous mes yeux émerveillés
Neige scintillante
Sous un ciel étoilé
Tu t'étendais partout
Et tu recouvrais tout
Les toits, les champs, les près.
Tout semblait assoupi
Sous ton épais tapis
Dans ce calme serein
Une cloche, au lointain
Vibrait dans la nuit.
Puis au petit matin
Se réveillait la vie
Les persiennes s'ouvraient
Les cheminées fumaient
Le jour se levait
Les étoiles palissaient
Paysage magique
Tableau idyllique
 Déjà tu te transformais.
J'avais hâte de te revoir
Dès qu'arriverait le soir..
Souvenirs de mon enfance
Images ensorcelantes
Que je ne saurais oublier
Dans mon coeur restent gravés
surfingmoune
Repost 0
Published by surfingmoune - dans Poèmes
commenter cet article
13 décembre 2007 4 13 /12 /décembre /2007 23:34


Délaisse les grandes routes

Prends les sentiers
                                                                   (Pythagore)

                                                                                          
Repost 0
Published by surfingmoune - dans amicalement
commenter cet article
11 décembre 2007 2 11 /12 /décembre /2007 18:46
Les maisons ont fermé leurs volets
Et resteront inhabitées
Durant plusieurs mois de l'année
Longue période d'hiver
Où tout devient désert

Sur le sable doré
Plus d'empreintes de pas
Plus de corps allongés
Au soleil se dorant
Un ciel souvent gris et bas
Sur le village s'étend

Sur les plages abandonnées
Les vagues semblent caresser
Le sable, tristement,
Plus de jeux, ni rires d'enfants
Boutiques fermées
Trafic réduit, ruelles désertées

Quelques villageois demeurent encore ici
Certains apprécient le calme retrouvé
D'autres n'ont qu'une envie
Vite revoir l'Eté

Près d'une porte, un chien
D'un oeil surveille
Le chat du voisin
                              Qui lui aussi le veille
                              A quoi bon bouger
                              Pourquoi se fatiguer
                             Dès le petit matin?
  
Sur la plage un cavalier
Ivre de liberté retrouvée
Lance son cheval au galop
Faisant rejaillir les flots.
Pour quelques temps le monde est à lui
Et ces moments de bonheur il apprécie


surfingmoune
Repost 0
Published by surfingmoune - dans Poèmes
commenter cet article
6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 23:23



Puisqu'on ne peut changer la direction du vent,

Il faut apprendre à orienter les voiles

                                                                            (James Dean)
Repost 0
Published by surfingmoune - dans amicalement
commenter cet article
4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 09:08

Un homme et sa femme étaient en
vacances à Jérusalem.
Au cours de ce séjour, le femme décède.
L'entrepreneur des pompes funèbres
dit au mari
"Vous pouvez transférer le corps
chez vous pour 5 000$, ou
vous pouvez l'enterrer ici, en
Terre Sainte, pour 150$"
L'homme réfléchit et lui répondit
qu'il voulait transférer le corps chez lui.
L'entrepeneur des pompes funébres
lui demanda :
"Pourquoi dépensez-vous 5 000^$
pour transférer le corps de votre femme,
alors que ce serait merveilleux de
l'enterrer ici, pour seulement 150$?
L'homme répondit,
"Il y a longtemps, un homme
est mort ici,
a été enterré ici,
et trois jours plus tard
il est ressuscité.
Je ne veux pas prendre le risque.
Repost 0
Published by surfingmoune - dans amicalement
commenter cet article
28 novembre 2007 3 28 /11 /novembre /2007 09:21


De tous les prodiges de ce monde
Le plus grand des prodiges est l'homme.

Sur les abîmes de la mer,
Sur les vagues et la tempête
Soulevées par le vent du sud,
Il s'aventure et il chemine.

La plus puissante des déesses,
La Terre impérissable, infatigable
Il la fatigue chaque année
Du va-et-vient de ses charrues,
Il la brise sous les pas de ses mulets.

Le peuple étourdi des oiseaux,
L'engeance des fauves voraces,
Les habitants de l'océan, il sait
Les capturer dans les noeuds des filets.

Et dans ses pièges il enveloppe
Les bêtes errantes des montagnes
Et courbe sous le joug la crinière
Du cheval et l'inépuisable taureau.

Paroles, pensées agiles, lois civiques
Tout cela, il a appris à le forger lui-même
 Se garder des flèches du gel et de la pluie
Et à prévoir les lendemains imprévisibles,
La mort seule échappe à ses pièges
Bien qu'il ait su se prémunir
Contre les redoutables maladies

Mais cette ruse et ce savoir
Qui dépassent toute espérance
L'entraînent tour à tour vers le bien et le mal.
Forte sera sa cité
S'il respecte les dieux
Mais morte sera sa cité
S'il laisse le crime croître en lui.

                                                                  Sophocle ( vème S. av. J.C.)




Repost 0
Published by surfingmoune - dans amicalement
commenter cet article

Articles Récents