Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Liens

Bienvenue

Méli-Mélo

Découverte

http://www.freedigiscrap.com/images/pub_digiscrap.jpg

8 mars 2007 4 08 /03 /mars /2007 23:30



Tu es parti sans un Au Revoir
Me laissant seule avec mon désespoir
Souvent tu me disais
Je suis jeune et ne veux pas d'attache
Surtout il ne faut pas que tu te faches
Puis un jour tu t'en es allé
Je suis restée à me morfondre
Tandis que tu parcourais le monde

Lorsque je me promenais le long de la mer
Aux vagues mes larmes se mêlaient
Et étaient emportées vers ces lointaines terres
Que tu tenais tant à visiter

Vides étaient mes jours et si froides mes nuits
Je me mourrais de chagrin et d'ennui
Joie de vivre et sommeil m'avaient quitté
Qu'étais-je devenue sans toi à mes cotés?
Je pleurais cet amour à tout jamais déçu
Mais cependant espérais toujours ta venue

A vingt ans on veut croire au grand amour
Même s'il ne rime plus avec toujours
Dieu que j'ai pu être bête
J'avais tant de rêves en  tête

Et puis un beau matin où le soleil brillait
D'humeur plus sereine je me suis réveillée
J'ai redonné un sens à ma vie
Me suis fait de nouveaux amis
Je sors, je chante et je ris
De mes souvenirs j'ai fait le tri
Et tu n'en fais plus partie.

surfingmoune
Repost 0
Published by surfingmoune - dans Poèmes
commenter cet article
4 mars 2007 7 04 /03 /mars /2007 16:18

Avec l'age vient la sagesse
Quelle sagesse?
Qui pourrait me le dire?
J'ai maintenant des cheveux blancs
Et ne suis pas plus sage pour autant
J'aime m'amuser et rire.
Puisque les années me sont comptées
Je veux au maximum en profiter

Je n'ai peut-être plus autant
D'allant qu'à vingt ans
Mais sais encore faire la ronde
Avec mes petits enfants
Cache-cache et chat perché
Pour moi, n'ont pas de secret

Mes neurones ralentissant
Je cherche mes mots de temps en temps
Mes mains qui étaient fines et longues
Se sont beaucoup déformées
Et de taches brunes sont parsemées
Celles que l'on nomme "fleur de l'age"

La jeunesse d'un visage
Peu à peu se fane
Mais celle du coeur et de l'esprit
Se garde toute la vie

Finie l'époque de la vieillesse austère
Vêtements sombres, visages sévères
Allure très digne pour les grand'mères
Cheveux sagement coiffés
D'un joli chignon bien fait
Osons rire et danser
Sans oublier de chanter
Si nous en avons envie

Nos enfants seront peut-être surpris
Et nommeront cela "gamineries"
Mais les plus jeunes seront ravis
Et s'exclameront; "Eh, Mamy, tu es 'In'"!

A notre age tout est permis
Alors pas d'hésitation
Si nous en avons envie
Chantons, dansons, rions
Et vive la vie

surfingmoune
Repost 0
Published by surfingmoune - dans Poèmes
commenter cet article
2 mars 2007 5 02 /03 /mars /2007 23:13


En revenant de l'école
Je rencontrais Marie-Lou
Petit Pierre et Anatole
Qui me criaient "Hou, Hou, Hou"
"Viens donc te joindre à nous
On fera les quatre cents coups

En se tenant par la main
On courait sur le chemin
Qui longeait un petit ruisseau.
Le clapotis de l'eau
Nous faisait un doux refrain
Il y avait des églantiers
Des chênes et des noisetiers

Nous allions dans le bois
Où nous attendait Benoît
En compagnie de ses copains
Du village voisin

Alors on devenait chasseurs
Explorateurs ou vaillants chevalliers
Pour défendre notre Princesse
Capturée par l'équipe adverse.
Marie-Lou était si belle
Que nous étions tous amoureux d'elle.

Agiles nous étions
Et aux arbres grimpions
Nous balançant aux branches.
Une cabane de planches
Notre domaine était
Et on la défendait
Avec beaucoup d'énergie
Contre d'invibles ennemis

Lorsque le soleil déclinait
Nous devions tous nous séparer
Chacun de nous rentrait chez soi
C'était devenu notre loi
Nous reprenions livres et cahiers
Car bien qu'aimant  nous amuser
Nous étions de bons écoliers

Tout ceci n'était que jeux
Sans rivalité ni jalousie
Adultes nous sommes restés amis
En souvenir de ces moments heureux.


surfingmoune
Repost 0
Published by surfingmoune - dans Poèmes
commenter cet article
28 février 2007 3 28 /02 /février /2007 18:08


                            P eintre de la nature
                            R eprends vite tes pinceaux
                            I l te faut mettre de la couleur
                            N' est-elle pas déjà venue, l'heure?
                            T u vas me faire un beau cadeau
                            E n éloignant toute la grisaille
                            M ontre moi un peu la verdure
                            P ointant à travers ma rocaille
                            S ignalant déjà ta venue
surfingmoune
                                                                   
                                                                        
Repost 0
Published by surfingmoune - dans Acrostiches
commenter cet article
27 février 2007 2 27 /02 /février /2007 21:57
 


Ce matin je ne quitterai pas mon lit
Je n'en ai aucune envie
Se lever, pour quoi, pour qui?
Je ne suis pas encore retraité
Mais n'ai plus l'age de travailler
Plus de bureau, plus de dossiers
Seules quelques petites indemnités

Après tant d'années de labeur
Je ne suis plus opérationnel
Soudain je ne vaux plus rien à leurs yeux
Et suis classé parmi les vieux
Je ne posséde plus leurs faveurs
Il leur faut des cadres jeunes
Au dynamisme exceptionnel

J'ai écrit bien des lettres
Ai répondu maintes fois
J'aurai fait n'importe quoi
Mais personne ne veut de moi
Aussi c'est décidé
Je quite ce monde dit civilisé

Certains diront :"C'est un faible
Il n'a pas assez de volonté
Il avait un bon métier
Et a fait une belle carrière
Il aurait pu s'en sortir
Essayer de rebondir"

Mais savent-ils ce qu'il advient
Lorsque de partout on est rejeté?
On sombre dans un énorme gouffre
Car plus rien ne nous retient
Tout notre être en silence souffre
On ne peut plus se relever

J'ai vidé ce tube de cachets
Tranquillement allongé j'attends
Ils commencent à faire effet
Mes paupières s'alourdissent
Tout mon corps s'apaise et se détend
Mes doigts peinent à tenir ma plume
Autour de moi une légère brume
Me donne l'impression de flotter
Cette fois je m'en vais
Aucun regret je n'ai
Je vais vers d'autres cieux
Et je vous dis "A...D...I...E...U


surfingmoune
Repost 0
Published by surfingmoune - dans Poèmes
commenter cet article
25 février 2007 7 25 /02 /février /2007 17:57


                                          M ois des giboulées
                                          A u sortir de l'hiver
                                          R etenant les gelées
                                          S ans vouloir s'en aller

                                                                                   

 surfingmoune


Repost 0
Published by surfingmoune - dans Acrostiches
commenter cet article
25 février 2007 7 25 /02 /février /2007 13:01


Le Printemps est en chemin
Un oiseau me l'a dit ce matin,
Il cherchait quelques brindilles
Pour préparer son doux nid

Comme j'étais en train de brosser mon chien
D'un peu de fourrure il s'empara
En me disant "Voilà qui me convient"
Pour rendre plus douillet mon nouvel habitat
Qui accueillera ma petite nichée
Très affairé, il disparu dans les buissons

Je pourrai voir dans quelque temps
Tous ces charmants oisillons
Réclamer leur becquée
Pas de répit pour leurs parents
Qui sont vraiment attentionnés

Bruissements d'ailes et gazouillis
Grâce à vous petits amis
Nos journées égaieront

On voudrait être aussi insouciant que vous
Vivre chaque jour comme il vient
Sans se soucier du lendemain

surfingmoune
Repost 0
Published by surfingmoune - dans Poèmes
commenter cet article
22 février 2007 4 22 /02 /février /2007 23:39

Sur les cimes se découpant sous le ciel
Neiges vous scintillaient au soleil
On ne cesse de vous admirer
Mais à vous on ne peut se fier
Car vous savez être traitresses
En avalanches vous transformant
Sur votre route tout détruisant

Combien de vies avez-vous brisées
Et de chalets avez-vous emportés
Vos colères soulèvent des tempêtes
D'où nul n'arrive à échapper
Qu'il soit skieur intrépide
Promeneur insouciant
Ou montagnard vigilant
Vous vous jouez de leur vie

Les lacs des montagnes sont pour vous des miroirs
Où votre reflet s'abandonne avec bonheur
Le soleil de sa caresse
En passant vous dire bonsoir
Vous pare de chaudes couleurs
Et telles de timides maîtresses
Vous en rougissez de plaisir
Et son départ vous fait palir

Vous nous offrez tant de beautés
Qu'on a tendance à oublier
Les dangers toujours présents
Cachés sous votre bel habit blanc
surfingmoune
Repost 0
Published by surfingmoune - dans Poèmes
commenter cet article
22 février 2007 4 22 /02 /février /2007 20:14

Des cimes enneigées, la blancheur
Se découpe sur un ciel clair
Un rayon de soleil
Un gazouillis d'oiseaux
La nature se réveille
Et tout semble plus beau
Accoudée à ma fenêtre
Une douce chaleur
Envahit tout mon être
Sublime instant de bonheur

surfingmoune
Repost 0
Published by surfingmoune - dans Poèmes
commenter cet article
20 février 2007 2 20 /02 /février /2007 23:25
Le Carnaval bat son plein
Au son des fifres et tambourins
Les danseurs se déhanchent
En suivant la cadence

Vétue de ses plus beaux habits
La foule en liesse s'amuse et rit
Les masques dissimulent
Des visages peut-être connus
Derrière eux, on n'aperçoit
Que des yeux brillant de joie

Ainsi transformée l'on devient
Un personnage tout différent
De celui du quotidien
On joue un rôle c'est évident
Mais c'est si bon de laisser
L'espace d'un instant
Vagabonder son imagination
En oubliant un peu sa raison

Emportée par la foule on y croit
Dis moi, miroir, mon beau miroir
Parées de toutes nos dentelles
Qui est la plus belle
Pour aller danser ce soir

Marchant, sautant, virevoltant
La fatigue plus ne ressent
Ainsi passe la journée
Dans une ambiance d'allégresse
Le soir venu on continue
Car la Fête n'est pas terminée
Et l'on s'en va de par les rues
En s'étourdissant d'ivresse

Mais tout finit par s'arrêter
Alors il nous faut ranger
Dans du papier de soie plié
Masques, costumes et jolis souliers
Qui bien sagement attendront
Le retour de Monsieur Carnaval
Ce jour-là ils revivront
Et tout comme Cendrillon
Grâce à eux nous deviendrons
La plus belle de tout le bal.


surfingmoune
Repost 0
Published by surfingmoune - dans Poèmes
commenter cet article

Articles Récents