Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Liens

Bienvenue

Méli-Mélo

Découverte

http://www.freedigiscrap.com/images/pub_digiscrap.jpg

4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 12:04


Il  était une fois 

 

 

 

Oh non je ne vais pas commencer ce récit comme le début d'un conte de fée car c'est une aventure bien réelle que je vais vous raconter.

Je devais avoir 7 ou 8 ans à cette époque là et c'était la nuit de Noël. Mes parents étaient partis se coucher et après avoir mis mes souliers devant la cheminée je m'étais couchée moi aussi. Mais n'arrivant pas à dormir, tout doucement, à pas feutrés, je suis retournée dans le salon. Confortablement installée sur le canapé je regardais le feu qui crépitait dans l'âtre, les flammes aux brillantes couleurs bleue, jaune ou rouge, montaient, descendaient, vacillaient, c'etait très beau et peu à peu une douce chaleur m'envahissait.

Soudain mon regard fut attiré par une éclatante lueur dans le ciel (nous n'avions pas fermé les volets). Le ciel, très sombre, était constellé de milliers d'étoiles. Très intriguée, je me levais, collais mon nez sur la vitre et vis une étoile qui descendait vers notre maison, elle vint se poser près de la fenêtre et frappa 3 petits coups..

Un peu effrayée je reculais, mais elle me fit signe d'ouvrir. Qu'elle était belle et lumineuse !  Ne pouvant lui résister je fis ce qu'elle me demandait.
"Viens me dit-elle.  Le Père Noël a besoin d'aide pour distribuer les jouets. Regarde, il est là-haut et il t'attend".
Je levais les yeux et le vis avec son traîneau et ses rennes.  Il y avait même le petit renne au nez rouge, rouge comme un lumignon, (vous savez celui de la chanson).  C'est lui qui conduisait l'équipage.
"Mais comment arriverai-je là-haut" ai-je demandé à l'étoile.
"Attends, c'est très simple"
Elle agita une petite clochette d'argent d'où s'égrenèrent des sons cristallins et aussitôt une échelle d'étoiles se déroula et vint jusqu'à moi.
"Monte" me dit l'étoile.

J'hésitais un peu mais comme je suis curieuse je me décidais. Arrivée près du traîneau je vis des enfants de toutes nationalités, de toutes couleurs, qui m'accueillirent avec de grands cris de joie et de grands sourires. Le traîneau s'est mis en route et nous avons survolé villes et montagnes, sapins enneigés brillant de mille feux sous l'éclat de la lune. Chaque fois que nous passions au-dessus d'une maison où il y avait des enfants, l'échelle d'étoiles se déployait et l'un de nous descendait porter les cadeaux et revenait prendre place auprès de nous.

Quelle ambiance !!  Nous chantions, battions des mains et bien que ne parlant pas tous la même langue nous nous comprenions sans aucune difficulté. Puis les étoiles de la voûte céleste pâlirent, le ciel quitta son manteau de  nuit et l'aube commença à pointer. La distribution des jouets étant terminée le Père Noël nous ramena chez nous. Revenue à la maison je m'installais, à nouveau, sur le canapé, les flammes dansaient toujours dans la cheminée et oh surprise mes cadeaux étaient là ... Je pense que l'étoile avait profité de ma surprise et de mon hésitation pour les déposer à mon insu.

Un peu plus tard, mes parents se sont levés et ont été très surpris de me trouver sur le canapé où je m'étais un peu assoupie (vous pensez après une telle nuit!).
Leurs voix me réveilla."Ma chérie, que fais-tu là?" me demanda Maman.
Je leur expliquais que, ne pouvant pas dormir, j'étais venue chercher un peu de chaleur auprès de la cheminée et je voulu leur raconter la fabuleuse aventure que je venais de vivre.
A leurs petits sourires je voyais bien qu'ils ne me croyaient pas.
"Mais, ma chérie, ce n'était qu'un rêve.  Tu t'es endormie ici et tu as fait ce très beau rêve"
Comme il était inutile de les convaincre, je n'ai plus rien dit.
Mais non, non, je sais bien moi que ce n'était pas un rêve.
C'était une fabuleuse et merveilleuse aventure.
Et si un jour l'un de mes petits enfants me dit qu'il a vu le Père Noël, (pas ceux que l'on voit dans les rues, non le vrai), son traîneau et ses rennes et qu'il lui a parlé, alors moi je le croirai car cela m'est arrivé.



publié dans : CONCOURS ARCANE NOEL 08
surfingmoune
Repost 0
Published by surfingmoune - dans Histoires pour enfants
commenter cet article
10 mars 2008 1 10 /03 /mars /2008 11:16
undefined

Le petit garçon qui voulait voir les étoiles

C'est l'histoire d'un petit garçon qui vivait très heureux avec sa Maman, son Papa et son petit frère.  Ils habitaient une maison agréable, avec un jardin où les enfants pouvaient courir, sauter et jouer à tous les jeux qui intéressent les enfants de leur age.

    Ce petit garçon avait une passion : les étoiles et tout ce qui les entoure.  Il posait une foule de questions à son Papa qui savait beaucoup de choses et qui pouvait presque toujours lui répondre et les donner des explications.
Mais il arrive, quelquefois, que les Papas les plus érudits ne savent pas tout et le petit garçon continuait à poser des questions et semblait déçu lorsque son Papa ne pouvait lui donner de réponses.

Une nuit, alors qu'il était couché, il entendit une voix qui appelait "Petit garçon", "Petit garçon".  Il regarda autour de lui mais ne vit rien.  Son petit frère dormait tranquillement, ce n'était donc pas lui qui avait appelé.  Puis à nouveau "Petit garçon", "Petit garçon" et un petit TOC, TOC à la fenêtre qu'il alla ouvrir.
Dans le ciel il vit une LUNE toute ronde et lumineuse;  elle ressemblait à un visage jovial car il   avait l'impression d'y voir deux yeux et une large bouche qui lui souriait.
C'était la LUNE qui l'avait appelé.
Elle lui dit :
"Je sais que tu as très envie de voir les étoiles de très près, de savoir ce qui se passe dans le ciel, aussi, si tu le veux je peux t'emmener là-haut".
"Mais, je suis trop petit, comment ferais-je" dit le petit garçon.
"C'est très simple, regarde"
Et un rayon de LUNE descendit jusqu'à lui, l'invita à s'installer confortablement et lui proposa de partir.
"Mais que vont penser mes parents si ils ne me trouvent pas au réveil pour aller à l'école, ils vont s'inquiéter".
"Nous allons leur laisser un mot" dit le rayon de LUNE.
"Mais je ne sais pas encore écrire" répondit le petit garçon .
"Donne-moi une feuille de papier" dit le rayon de LUNE
Et en lettres lumineuses il inscrivit
"Papa, Maman, ne vous inquiétez pas, je suis parti voir les étoiles.  Je reviendrai bientôt".
Le petit garçon déposa ce petit mot sur son lit, sortit par la fenêtre qu'il referma soigneusement, sans faire de bruit car il ne voulait pas réveiller son petit frère, puis s'installa confortablement sur le rayon de LUNE qui commença son ascension.

Ils s'élevaient au-dessus des maisons, (le petit garçon en reconnut quelques unes comme étant celles de ses copains, de ses grands-parents, oncles et tantes, etc).  Certaines étaient encore allumées, ce qui signifiait que tout le monde ne dormait pas encore.
Ils passèrent au-dessus de la ville où mille lumières scintillaient. 
Ils survolèrent d'autres villes, des campagnes , des mers, des océans.
Comme l'eau était belle sous les étoiles, on aurait dit que des milliers de petits feux dansaient sur les vagues.
Il aperçut des volcans, certains étaient en éruption et crachaient de belles flammes aux couleurs vives allant du jaune à l'orange et au rouge.
Il passa au-dessus d'énormes montagnes dont les sommets étaient encore enneigés.
Il vit le désert et ses caravanes de chameaux, ses oasis.
Il aperçut des esquimaux, des forêts canadiennes, etc.
Il était si haut qu'il pouvait voir le monde.

Mais plus il montait plus il faisait froid et le petit garçon n'avait que son pyjama comme tout vêtement.  S'apercevant qu'il commençait à grelotter le rayon de LUNE lui dit :
"Je suis si large que je peux, sans problème, te servir de couverture" et il l'enveloppa douillettement, ainsi le petit garçon se réchauffa très vite.

Au-dessus d'eux il y avait le ciel d'un beau bleu foncé qui semblait percé de petits trous lumineux.  Mais au fur et mesure qu'ils s'en approchaient ces trous ressemblaient à des soleils.

Enfin ils arrivérent près de la LUNE qui l'accueillit avec un grand sourire.  Elle l'invita à choisir l'étoile qu'il aimerait aller voir de près.
Il désigna la plus grosse.

"Oh, l'Etoile du Berger" s'exclama la LUNE.  "C'est la première que tu vois briller lorsque la nuit descend sur la TERRE.  Sais-tu qu'elle a une belle histoire?
C'est elle qui conduisit les Bergers vers l'enfant Jésus lorsqu'il est né.
Allons donc lui rendre visite, elle te racontera certainement sa belle histoire car elle en est très fière".

Ils se rendirtent auprès d'elle et le petit graçon lui posa toutes les questions qui lui passaient par la tête.
Autourde lui, il voyait d'autres étoiles, un énorme SOLEIL, des planètes, tout un monde qu'il ne connaissait pas et qu'il était loin d'imaginer.

Le temps passa très vite et la LUNE lui dit :
"Petit garçon, il faut retourner chez toi, maintenant.  Mon rayon va te ramener".
"Pourrai-je revenir?" demanda le petit garçon.
"Oui, peut-être, un jour, mais dans très, très longtemps car il y a beaucoup d'enfants, qui comme toi, voudraient faire ce beau voyage et comme je ne peux pas vous emmener tous en même temps, cela me prendra de très nombreuses années pour satisfaire tout le monde.
Mais, je ne t'oubierai pas et je suis certaine que tu n'oublieras jamais tout ce que tu as vu ce soir. 
Au revoir gentil petit garçon".

Il se réinstalla confortablement sur le rayon de LUNE, et fit le voyage en sens inverse.
 Déjà le jour se levait sur certaines régions du globe et le paysage était très différent mais tout aussi passionnant.
Il arriva chez lui et après avoir dit un grand MERCI au rayon de LUNE, ouvrit la fenêtre de sa chambre et retourna se coucher.

Le petit mot lumineux était toujours sur son lit et comme ce n'était pas encore l'heure de se lever pour aller à l'école, il le prit, le plia délicatement et le déposa dans sa boite à trésors.

     Et souvent, le soir lorsqu'il voit le bon et gros visage rond de la LUNE qui semble lui sourire d'un air complice, il lui envoie un gros baiser et revoit en pensée le merveilleux voyage qu'il a fait.

Il aurait bien aimé en parler à ses copains mais il savait que personne ne voudrait le croire, alors il gardait pour lui ce beau secret en pensant que, peut-être, plus tard, quand il serait grand, il pourrait faire partie de l'équipe d'astronautes pour étudier ce qui se passe dans le ciel, voir de très près les étoiles et Madame la  LUNE.
undefined
surfingmoune
Repost 0
Published by surfingmoune - dans Histoires pour enfants
commenter cet article
13 janvier 2007 6 13 /01 /janvier /2007 16:35

Benjamin était un petit garçon très gentil et très mignon qui possèdait une jolie chambre.
Comme beaucoup d'enfants il était très gaté et  il était impossible de fermer le couvercle de son  coffre à jouets tant il y avait de choses dedans.

Un soir tous ces joujoux se révoltérent :
"Regardez, j'ai perdu 3 roues, dit la voiture et je suis toute cabossée"
"Et moi j'ai un grand trou et suis crevé", dit le ballon
Nounours était devenu tout maigre ayant perdu presque toute sa ouate et il n'avait plus qu'un oeil.
Son socle étant cassé, le cheval à bascule se plaignit " Regardez-moi, je n'ai plus d'équilibre"
Benjamin ne jouait plus guère avec ses jouets abimés qui se lamentaient :
"Un jour on va tous nous jeter, et sans regrets" se disaient-ils.  "Nous qui avons été les compagnons de tant de jeux et toi Nounours le consolateur de tant de pleurs"
"Ce n'est vraiment pas juste de finir ainsi".
Si on tendait bien l'oreille, on pouvait tous les entendre se plaindre et se lamenter

                    Mais Benjamin avait trouvé d'autres jeux et ne prêtait aucune attention aux murmures de ses jouets.
Sa Maman en avait assez de voir toutes ces choses ab imées et qui ne servaient plus à rien.  Elle essayait bien de convraincre son petit garçon de s'en séparer mais il ne semblait pas d'accord.
 Or un matin où il était à l'école elle décida de faire du rangement, mit les jouets abimés dans un grand carton et porta le tout à la déchetterie.

Les joujoux avaient le coeur gros de quitter cette chambre douillette et de se retrouver au milieu de tous ces objets inutiles que les gens jetaient.


            Un des employés qui s'occupait de la déchetterie remarqua ce carton, le prit et constata que les jouets pouvaient , peut-être, être réparés.
"Je vais essayer", se dit-il, "si je n'y arrive pas je les rapporterai ici".
Oui, mais voilà, cet employé était un peu magicien.  Il rembourra, recousit, remit un oeil à Nounours qui aussitôt repris beaucoup d'allure.
Il mit un gros pansement sur le ventre du ballon et le reglonfla.  Pour le remercier, ballon fit de jolis bons bien hauts.
Il répara la voiture, lui remit des roues toutes neuves, lui enleva ses bosses et lorsqu'elle fut repeinte d'une belle couleur rouge elle redevint très belle.
 Toute joyeuse, elle se mit à rouler vite et sans bruit.
Le cheval à bascule put à nouveau se balancer sans effort.
Ce magicien répara ainsi tous les jouets qui étaient dans le carton.

            Comme il n'avait pas d'enfants il alla dans un foyer d'enfants malades et les leur offrit.
Tous ces petits furent ravis, quant aux jouets quelle joie pour eux d'avoir trouvé des petits amis.

 

 

surfingmoune

Repost 0
Published by surfingmoune - dans Histoires pour enfants
commenter cet article
10 janvier 2007 3 10 /01 /janvier /2007 23:29


Le petit garçon qui voulait voir les étoiles

C'est l'histoire d'un petit garçon qui vivait très heureux avec sa Maman, son Papa et son petit frère.  Ils habitaient une maison agréable, avec un jardin où les enfants pouvaient courir, sauter et jouer à tous les jeux qui intéressent les enfants de leur age.

    Ce petit garçon avait une passion : les étoiles et tout ce qui les entoure.  Il posait une foule de questions à son Papa qui savait beaucoup de choses et qui pouvait presque toujours lui répondre et les donner des explications.
Mais il arrive, quelquefois, que les Papas les plus érudits ne savent pas tout et le petit garçon continuait à poser des questions et semblait déçu lorsque son Papa ne pouvait lui donner de réponses.

Une nuit, alors qu'il était couché, il entendit une voix qui appelait "Petit garçon", "Petit garçon".  Il regarda autour de lui mais ne vit rien.  Son petit frère dormait tranquillement, ce n'était donc pas lui qui avait appelé.  Puis à nouveau "Petit garçon", "Petit garçon" et un petit TOC, TOC à la fenêtre qu'il alla ouvrir.
Dans le ciel il vit une LUNE toute ronde et lumineuse;  elle ressemblait à un visage jovial car il   avait l'impression d'y voir deux yeux et une large bouche qui lui souriait.
C'était la LUNE qui l'avait appelé.
Elle lui dit :
"Je sais que tu as très envie de voir les étoiles de très près, de savoir ce qui se passe dans le ciel, aussi, si tu le veux je peux t'emmener là-haut".
"Mais, je suis trop petit, comment ferais-je" dit le petit garçon.
"C'est très simple, regarde"
Et un rayon de LUNE descendit jusqu'à lui, l'invita à s'installer confortablement et lui proposa de partir.
"Mais que vont penser mes parents si ils ne me trouvent pas au réveil pour aller à l'école, ils vont s'inquiéter".
"Nous allons leur laisser un mot" dit le rayon de LUNE.
"Mais je ne sais pas encore écrire" répondit le petit garçon .
"Donne-moi une feuille de papier" dit le rayon de LUNE
Et en lettres lumineuses il inscrivit
"Papa, Maman, ne vous inquiétez pas, je suis parti voir les étoiles.  Je reviendrai bientôt".
Le petit garçon déposa ce petit mot sur son lit, sortit par la fenêtre qu'il referma soigneusement, sans faire de bruit car il ne voulait pas réveiller son petit frère, puis s'installa confortablement sur le rayon de LUNE qui commença son ascension.

Ils s'élevaient au-dessus des maisons, (le petit garçon en reconnut quelques unes comme étant celles de ses copains, de ses grands-parents, oncles et tantes, etc).  Certaines étaient encore allumées, ce qui signifiait que tout le monde ne dormait pas encore.
Ils passèrent au-dessus de la ville où mille lumières scintillaient. 
Ils survolèrent d'autres villes, des campagnes , des mers, des océans.
Comme l'eau était belle sous les étoiles, on aurait dit que des milliers de petits feux dansaient sur les vagues.
Il aperçut des volcans, certains étaient en éruption et crachaient de belles flammes aux couleurs vives allant du jaune à l'orange et au rouge.
Il passa au-dessus d'énormes montagnes dont les sommets étaient encore enneigés.
Il vit le désert et ses caravanes de chameaux, ses oasis.
Il aperçut des esquimaux, des forêts canadiennes, etc.
Il était si haut qu'il pouvait voir le monde.

Mais plus il montait plus il faisait froid et le petit garçon n'avait que son pyjama comme tout vêtement.  S'apercevant qu'il commençait à grelotter le rayon de LUNE lui dit :
"Je suis si large que je peux, sans problème, te servir de couverture" et il l'enveloppa douillettement, ainsi le petit garçon se réchauffa très vite.

Au-dessus d'eux il y avait le ciel d'un beau bleu foncé qui semblait percé de petits trous lumineux.  Mais au fur et mesure qu'ils s'en approchaient ces trous ressemblaient à des soleils.

Enfin ils arrivérent près de la LUNE qui l'accueillit avec un grand sourire.  Elle l'invita à choisir l'étoile qu'il aimerait aller voir de près.
Il désigna la plus grosse.

"Oh, l'Etoile du Berger" s'exclama la LUNE.  "C'est la première que tu vois briller lorsque la nuit descend sur la TERRE.  Sais-tu qu'elle a une belle histoire?
C'est elle qui conduisit les Bergers vers l'enfant Jésus lorsqu'il est né.
Allons donc lui rendre visite, elle te racontera certainement sa belle histoire car elle en est très fière".

Ils se rendirtent auprès d'elle et le petit graçon lui posa toutes les questions qui lui passaient par la tête.
Autourde lui, il voyait d'autres étoiles, un énorme SOLEIL, des planètes, tout un monde qu'il ne connaissait pas et qu'il était loin d'imaginer.

Le temps passa très vite et la LUNE lui dit :
"Petit garçon, il faut retourner chez toi, maintenant.  Mon rayon va te ramener".
"Pourrai-je revenir?" demanda le petit garçon.
"Oui, peut-être, un jour, mais dans très, très longtemps car il y a beaucoup d'enfants, qui comme toi, voudraient faire ce beau voyage et comme je ne peux pas vous emmener tous en même temps, cela me prendra de très nombreuses années pour satisfaire tout le monde.
Mais, je ne t'oubierai pas et je suis certaine que tu n'oublieras jamais tout ce que tu as vu ce soir. 
Au revoir gentil petit garçon".

Il se réinstalla confortablement sur le rayon de LUNE, et fit le voyage en sens inverse.
 Déjà le jour se levait sur certaines régions du globe et le paysage était très différent mais tout aussi passionnant.
Il arriva chez lui et après avoir dit un grand MERCI au rayon de LUNE, ouvrit la fenêtre de sa chambre et retourna se coucher.

Le petit mot lumineux était toujours sur son lit et comme ce n'était pas encore l'heure de se lever pour aller à l'école, il le prit, le plia délicatement et le déposa dans sa boite à trésors.

     Et souvent, le soir lorsqu'il voit le bon et gros visage rond de la LUNE qui semble lui sourire d'un air complice, il lui envoie un gros baiser et revoit en pensée le merveilleux voyage qu'il a fait.

Il aurait bien aimé en parler à ses copains mais il savait que personne ne voudrait le croire, alors il gardait pour lui ce beau secret en pensant que, peut-être, plus tard, quand il serait grand, il pourrait faire partie de l'équipe d'astronautes pour étudier ce qui se passe dans le ciel, voir de très près les étoiles et Madame la  LUNE.

 

surfingmoune

Repost 0
Published by surfingmoune - dans Histoires pour enfants
commenter cet article

Articles Récents