Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Liens

Bienvenue

Méli-Mélo

Découverte

http://www.freedigiscrap.com/images/pub_digiscrap.jpg

22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 23:55
 
 


expressions medicale feuille
 
Avec l'âge, beaucoup d'entre nous deviennent un peu durs de la feuille. © L'Internaute Magazine

 Signification. Avoir des problèmes d'audition.

 Interprétation. En argot, les oreilles sont couramment, et depuis très longtemps, surnommées les feuilles de chou. De même, depuis le XVIe siècle ouïr dur est synonyme de mal entendre. De là à associer les deux pour en faire une expression imagée, il n'y avait qu'un pas que d'aucuns ont largement franchi. A noter qu'être dur de la feuille se décline en une locution toute aussi imagée et charmante : "Avoir les portugaises ensablées".

 Etre dur de la feuille dans la littérature. C'est chez le célèbre poète Jacques Prévert que l'on retrouve pour la première fois cette expression telle quelle, en 1946. 

 

 

 Signification. Se moquer de quelqu'un alors que l'on se trouve dans une situation similaire, voire pire.

 Interprétation. Cette expression vient tout droit de Lyon où deux établissements médicaux se faisaient "concurrence", l'hôpital donc, et la charité, qui abritait surtout des indigents. Là aussi, la locution existe en plusieurs versions. Parfois, l'hôpital se moque de l'infirmerie ou se paie la tête de l'hospice. Elle existait d'ailleurs dès 1386 mais sous une forme encore différente. On pouvait alors dire "C'est la pelle qui se moque du fourgon" ou encore "le poêle qui se moque du chaudron".

                                                                                          (A suivre ...)


Repost 0
Published by surfingmoune - dans Santé
commenter cet article
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 23:49
Ils ont dit

L'amour ne donne rien qui ne vienne de lui,
L'amour ne retire rien qui ne soit en lui
L'amour ne captive  pas d'avantage
qu'il n'est captivé
Car l'amour ne vit que dans l'amour
                                                                                     Khalil Gibran



L'amitié est l'amour
qui a perdu ses aile
Lord Byron


Repost 0
Published by surfingmoune - dans amicalement
commenter cet article
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 13:04
Il est 8 heures
 Bonjour M. le Soleil
Vous teintez le ciel d'une bien
jolie couleur.


Dans un ciel si coloré
Madame la Lune n'a guère
envie de nous quitter




Bonne journée à tous et toutes
Amicales pensées teintées de ce
soleil matinal.
Repost 0
Published by surfingmoune - dans De tout et de rien
commenter cet article
20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 23:37

Balayez la neige devant votre porte avant de faire
des plaintes sur le gel qui recouvre le toit de votre voisin
(Proverbe chinois)


Repost 0
Published by surfingmoune - dans amicalement
commenter cet article
20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 10:40




Repost 0
Published by surfingmoune - dans amicalement
commenter cet article
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 23:15



L'atmosphère avait quelque chose de magique
et je n'ai pas pu résister
à prendre ces quelques photos.





Repost 0
Published by surfingmoune - dans amicalement
commenter cet article
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 14:54
Repost 0
Published by surfingmoune - dans amicalement
commenter cet article
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 20:16


Sourire, toujours sourire,

Ne rien laisser paraître
Les soucis, les ennuis,
Il faut en rester maître.

On n'ose pas en parler,
Peut-être par timidité
Où par simple discrétion.
On a peur de déranger
N'est-ce point un peu par fierté
Que d'être heureux nous feignons?

Difficile de se confier
On est rarement écouté
Alors nos petits secrets gardons
Un visage serein affichons.

surfingmoune
Repost 0
Published by surfingmoune - dans Poèmes
commenter cet article
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 23:37
(Source L'internaute magazine santé)

 

expressions medicales index
 
Avoir un chat dans la gorge, c'est l'assurance d'une voix enrouée. © L'Internaute Magazine

 Signification. Etre enroué, avoir la voix éraillée et la gorge qui gratte.

 Interprétation. Deux écoles s'affrontent pour interpréter cette expression. La première, celle de l'Atilf, tombe un peu sous le sens : "Lorsqu'on a mal à la gorge, la voix éraillée fait un peu penser au miaulement d'un chat, explique Pascale Bernard. En outre, la gêne ressentie avec ce mal de gorge peut être assimilée à la sensation de quelque chose qui s'est bloqué à l'intérieur."

La seconde explication est celle de Pierre Guiraud, parue dans les "Locutions françaises" en 1961. Jadis, maton désignait les grumeaux du lait caillé et donc, par extension, tout amas de poils, de laine ou même de fibre de papier, susceptible de faire obstruction. Or lorsqu'on a mal à la gorge, cette dernière est souvent encombrée, d'où l'idée de maton, qui n'est séparé de matou que par une petite lettre. Jeu de mots ou confusion, le maton serait donc devenu matou, soit chat... CQFD.

Avoir un chat dans la gorge dans la littérature. L'Atilf relève une expression similaire dans sa base de données dès 1808. Le Dictionnaire du langage disait alors : "Avoir un chat dans le gosier : qui avale sa salive et fait des efforts pour cracher."

                                                             Avoir l'estomac dans les talons

 Signification. On a l'estomac dans les talons lorsque l'on est affamé.

 Interprétation. Là encore, pas difficile de comprendre qu'il ne s'agit pas d'avoir l'estomac dans les talons au sens propre du terme. Ou alors, il est vraiment grand temps de s'inquiéter. "Mais lorsque l'on a très faim, on a l'impression que l'estomac "descend" en quelque sorte, alors que quand on a trop mangé, on a plutôt l'impression qu'il remonte pour venir comprimer le reste de l'abdomen", souligne Pascale Bernard. Dire qu'on a l'estomac dans les talons permet donc d'exprimer à quel point l'on a faim.

Une petite variante : avoir l'estomac en bas des talons.

 L'estomac dans les talons dans la littérature. L'expression apparaît pour la première fois dans le Littré en 1864. Puis sous la plume d'Emile Zola, en 1876, dans " Son Excellence Eugène Rougon ".

                                                                                                                                     (A suivre)

 

 

Repost 0
Published by surfingmoune - dans Santé
commenter cet article
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 20:18
Quelques photos prises cet après-midi
avant que ne fonde la neige.
Bien que la météo nous en promet
d'autre pour la semaine prochaine








Repost 0
Published by surfingmoune - dans amicalement
commenter cet article

Articles Récents